Des Graines et Des Menhirs Saison II, La Genèse

Aller en bas

Des Graines et Des Menhirs Saison II, La Genèse

Message par grainedemenhir le Lun 29 Aoû - 19:57

Boum Bitchies !
Vous l'attendiez ? Moi pas !
(C'est une béta hein !)


Au commencement, il n'y avait rien. Rien que la nuit, rien que le vide. Ce vide cependant était instable, changeant. Il se comprimait, se dilatait. Des flux de vide commencèrent à parcourir le ciel, puis, à force de courir, ils se coagulèrent, se divisèrent, et devinrent les premiers flux de magie de ce monde. Ces premiers flux étaient la glace, le feu, et l'air. Le feu et la glace se mêlèrent pour former l'eau, l'air et le feu formèrent la foudre. Puis, tous s'unirent pour donner un être doté de conscience. Un être tout puissant, magie pure dans ce monde vide, [Grainedemenhir].

[Grainedemenhir] rêva longuement. Immobile au milieu du vide. Et de ses pensées naquit un nouveau flux, la Terre. Terre sur laquelle ses enfants pourraient se poser. Il s'éveilla et façonna cette Terre, pour former [Ma bite].

Une fois ma bite créée, Graine voulut la peupler. Il mit alors au monde quatre géants immenses. [Auquel il donnera pas de nom par ce que merde]. Mais ce monde leur parut très vite trop petit, trop rocailleux, trop mort. Graine leur demanda alors de le sculpter, de lui donner des formes qui le rendrait plus agréable. Les géants s'attelèrent à cette tâche. Ils sculptèrent les montagnes, creusèrent les vallées, mais cela ne suffit pas à les contenter. Graine fit donc descendre les autres flux sur ma bite. L'eau forma des rivières, l'air fit tournoyer les poussières, le feu forma les étoiles, la foudre illumina le ciel, la glace recouvrit les montagnes les plus hautes. Mais les géants n'étaient pas satisfaits. Ce monde leur paraissait trop petit pour eux quatre, alors qu'ils voulaient eux aussi donner naissance, comme leur père avant eux. Graine les écouta et leur proposa de les faire changer de forme.

Le premier était craintif. Il demanda à être le plus petit possible, pour pouvoir se réfugier facilement en cas de danger. Il s'installa dans une grotte qu'il avait lui-même sculpté.
Le deuxième était courageux, et protecteur. Il voulut être grand et fort pour protéger son frère si peureux. Il partit sur les flancs des montagnes pour monter la garde.
Le troisième était plus indépendant. Il aimait la solitude et demanda à être grand et agile pour continuer à danser avec l'air. Il partit dans les pleines, courir après le vent.
Le quatrième était indécis. Il voulait pouvoir se cacher, mais aussi être fort, et agile. Le très haut lui donna donc une forme intermédiaire. Regroupant les atouts de chacun, sans pour autant en avoir les inconvénients.

Ces quatre frères donnèrent naissance aux quatre peuples d'Hommes. Mais Graine ne s'arrêta pas là. Il créa d'abord deux étoiles bien plus grandes que les autres et qui devraient illuminer le jour tandis que les autres illumineraient la nuit. Il créa ensuite les plantes et les saisons pour qu'elles poussent, vivent puis meurent chaque hiver. Il créa les animaux, qui mangeraient les plantes et seraient ensuite mangés par les Hommes. Puis, quand il cru en avoir terminé, il créa les dieux, qui devraient garder ce monde et le faire grandir. Ainsi naquirent [Mon cul] le sage, gardien de la vie, [Mes couilles] la fidèle, gardienne de la Terre, [Du Gland] le bon, créateur des plaisirs, [Shagasse] la grande, gardienne des âmes et [Darkdu77] le sombre, seigneur de l'autre monde.

Graine créa ensuite un palais de magie pure dans le vide originel, où iraient les défuntes âmes, conduites par [Shagasse], auprès de [Darkdu77]. Il n'est pas de mot pour décrire ce palais. Il n'a pas d'apparence, seulement une substance magique. L'atmosphère y serait tel que chaque âme l'aura mérité. Un homme bon le verra accueillant, et y vivra heureux. Un homme lâche le verra angoissant, jusqu'à ce qu'il parvienne à vaincre ses peurs. Un homme violent y sera oppressé jusqu'à ce qu'il se calme. Un homme fourbe craindra un piège jusqu'à ce qu'il devienne honnête...

Le monde était bâti. Les peuples prospéraient. Graine voulut cependant avant de partir créer un dieu de chair et de sang. Il créa ainsi [Zizi Rocco], un gigantesque serpent, d'un violet éclatant, qui vivait dans un lac immense au milieu du désert au centre du monde. Il était pour les mortels le moyen de communiquer avec les dieux. Il était leur arbitre, leur conseiller, leur juge. Cependant, un jour, le tout puissant voyant sa planète se remplir et craignant qu'à leur tour, comme les géants, les Hommes s'en plaignent, décida de séparer chaque être vivant en deux, un mâle et une femelle, qu'il serait nécessaire d'accoupler pour avoir descendance. Il remarqua alors son erreur. Dans le lac de [Rocco], deux serpents se livraient un duel sans merci. L'un était d'un bleu profond, apaisant. Il semblait sage et raisonné, l'autre d'un rouge sang, violent et impulsif. Il les sépara et les envoya chacun à un bout du monde. [en fait là Landy, c'est une allusion à ta légende de léviathan. Donc, si ça te plaît pas, on changera hein !] Le serpent rouge, la [Coquine] voulait continuer son combat. Elle alla auprès des hommes et les corrompu pour les rallier à sa cause. Jörmungand, le serpent bleu, bien que répugnant le combat n'eut d'autre choix que de faire de même. Cette guerre fut courte mais terrible. Les deux armées et les deux serpents se ruèrent les uns sur les autres. Au bout de quelques minutes, l'immense champ de bataille ne fut plus qu'un immense trou, jonché de cadavres. Graine, qui observait la scène depuis le ciel pleurait des conséquences de son erreur. Et ses larmes d'eau pure remplir cet immense trou qui devint l'océan.
[Coquine] s'éveilla sous l'eau, et, croyant Jörmungand mort, partit, victorieuse. Jörmungand s'éveilla quelques heures plus tard, sonné. Il compris qu'un tel massacre ne devait plus avoir lieu. Il creusa donc entre les territoires des peuples qui n'avaient pas été anéantis par cette guerre, et demanda à Graine de les bénir et de leur faire un don. Pour les uns, il demanda le nombre. Leurs terres étaient fertiles, et leurs forêts giboyeuses. Ils s'épanouiraient ainsi. Pour les autres il demanda l'ingéniosité. Leurs terres étaient hostiles
et il leur faudrait redoubler d'astuce pour y survivre. Pour les derniers, il demanda un courage et une détermination sans faille. Ils seraient les plus braves, et les plus déterminés.
Ainsi, pensait-il, ces trois peuples seraient de force égale, et si l'un osait s'attaquer aux autres, il serait immédiatement repoussé et retournerait sur ses terres. Voilà comment le Jörmungand avait instauré la paix.

La paix du monde était établie. Graine pouvait retourner dans le vide de l'espace et y créer d'autres mondes. Mais avant cela, il décida d'enterrer un peu de lui-même au centre de ma bite, de sorte que son énergie inonde la planète. Sans doute qu'un jour, l'Humanité arriverait à puiser dedans, elle sera alors leur meilleure alliée. Ce sera son cadeau d'adieu pour ce monde.
avatar
grainedemenhir
Admin

Messages : 165
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum